Les inscriptions aux cours de danse pour la saison 2024-2025 sont ouvertes !

égalité

Agir pour éduquer à l’égalité

Proposer des pratiques artistiques, physiques et sportives en mixité peut sans doute apparaître peu innovant et ambitieux en 2023 tant la mixité entre les filles et les garçons est considérée, par beaucoup, comme une évidence. Pourtant, cette mixité est encore loin d’aller de soi.

Sport et mixité (étude de Play)

Dans le cadre sportif fédéral, les principes de l’organisation des pratiques sportives, dès le 19ème siècle, étaient ceux de la séparation des femmes et des hommes dans la pratique, et de la différenciation des manières de pratiquer selon le sexe (aménagement des règles). Au cours du 20ème siècle, les femmes ont dû conquérir leurs droits d’accéder à de nombreuses pratiques et compétitions sportives, puis d’y être considérées et reconnues avec la même valeur que les hommes. Ce combat n’est malheureusement pas fini. Les inégalités de traitement, de reconnaissance et d’accès à tous les sports sont encore nombreuses. C’est particulièrement vrai dans les quartiers en politique de la ville, où la précarité sociale et la répartition traditionnelle des rôles sociaux font davantage obstacle à l’égalité réelle entre les femmes et les hommes : les filles ont accès à moins d’activités que les garçons, celles-ci sont souvent peu adaptées à leurs motivations, elles se déroulent la plupart du temps entre filles, et les rares situations de mixité sont vécues comme une « véritable épreuve ». De même en EPS où les travaux scientifiques montrent que les pratiques en mixité ne sont pas exemptes de stéréotypes, de croyances sur « la » différence des sexes, et de manifestations de la domination masculine. Ainsi, réunir des filles et des garçons dans une même pratique sportive, en même temps et au même endroit ne fonctionne pas comme par magie. La mixité n’est pas synonyme ou garantie d’égalité. Elle ne peut pas être utilisée de façon dogmatique (toujours et à tout prix) ou de façon banalisée (comme si de rien n’était, et nécessite une démarche réfléchie qui en définit les enjeux, les étapes et les limites). 


La recherche-action engagée par QSD

Place des femmes

QSD intègre le collectif « place des femmes » piloté par la Maison Pour Tous de Kervénanec et associant plusieurs acteurs de différents horizons du territoire de Lorient. La démarche de QSD s’inscrit dans trois objectifs :

  • Rendre visible la femme
  • Déconstruire les stéréotypes
  • Transmettre une vision non genrée des pratiques artistiques, sportives et culturelles

La professionnalisation des femmes

Force est de constater que très peu peu de femmes enseignent le breaking et font le choix de s’engager pleinement dans la transmission. Depuis 2022, l’association accompagne le projet socioprofessionnel de Pauline Jochem à travers l’aide à la formation puis la création d’un poste d’entraineuse de breaking, car changer les représentations auprès des jeunes, c’est agir pour un futur avec une meilleure mixité filles-garçons !

Associer des animations informelles autour du jeu au sein de temps formels/évènementiels

Les espaces artistiques sont alimentés par des outils de jeu pour sensibiliser tous les publics à l’égalité, de nombreux jeux sont informels. Vous y trouverez coloriages, des livres, un kit de poupées… en avant l’égalité.

Commission Breaking FFD

En 2020, QSD intègre la commission breaking national de la Fédération Française de Danse avec l’objectif de défendre une vision provinciale, faire connaître ou reconnaître les acteurs locaux et partager les difficultés que peuvent rencontrer les b-girls et les b-boys de notre territoire.


Exposition Sport et Discrimination

La démarche de l’association est de faire levier en faveur d’une culture de l’égalité, pour cela, elle s’associe au Moutard comme diffuseur et passeur de l’exposition « Sport & discrimination ». Dès le mois d’avril 2024, l’association met en œuvre le déploiement de celle-ci à l’échelle du Morbihan et de la Bretagne. #égalité #information #sport

1. Objectifs

  • Sensibiliser les publics (pratiquants, encadrants, supporters…) à la problématique complexe des discriminations et des violences dans le sport : mieux comprendre les discriminations et les violences qu’elles peuvent engendrer pour mieux les combattre.
  • Permettre aux institutions de susciter la mise en place de temps de rencontre, d’échanges et de débat.
  • Proposer aux acteurs du monde sportif un support qui leur permet d’organiser et d’animer de manière autonome des temps d’échanges, de débat et de réflexion entre jeunes.

2. Concept

Une expo-quiz® est un support original d’animation ayant pour fil conducteur des dessins de presse originaux et des questions à choix multiples qui, d’une part, permettent une découverte simple et ludique du sujet et, d’autre part, suscitent la réflexion, les échanges et le débat. Cette expo-quiz® est composée de 10 kakémonos accompagnés des documents Vos réponses ! (4 pages A5), Solutions ! (4 pages A5) et Guide pratique d’utilisation (28 pages A4)

3. Publics

Cette expo-quiz® est accessible « tout public » (à partir de 13 ans) dans le cadre de parcours accompagnés. – www.lemoutard-expos.fr 

Pour la création de cet outil, un comité de lecture a été constitué avec des représentants de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS) d’Auvergne-Rhône-Alpes, du Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) d’Auvergne-Rhône-Alpes et des Rectorats de Grenoble et de Lyon.

4. Outil autonome

L’expo-quiz® est conçue pour être utilisée de manière autonome. Le médiateur doit rester neutre et ne porter aucun jugement de valeur. Il doit se mettre en situation de déclencheur de parole et d’écoute. Il n’est pas obligatoirement en position de transmission de savoirs, il est plutôt un relais pour trouver l’information et/ou créer des contacts avec des spécialistes.

5. Des variées d’utilisation

L’expo-quiz® peut s’adapter à de très nombreux contextes d’utilisation :

  • Dans un lieu unique (CDI de collège ou de lycée, centre social, centre de loisirs, médiathèque, MJC, gymnase, stade…)
  • Dans un lieu de passage (hall de collège ou de lycée, de mairie, de centre social…, médiathèque, théâtre, galerie commerciale, etc.)
  • Dans le cadre d’un parcours (type jeu de piste) : répartition des kakémonos dans le cadre d’un événement (en intérieur ou en plein air)
  • Utilisation sans restriction durant les temps scolaires, périscolaires et de loisirs
  • En appui d’un événement, d’une manifestation sportive

L’exposition animée « sport et discrimination »

Son principe

L’expo-quiz® s’appuie sur une iconographie forte de 10 dessins de presse originaux et de 17 questions à choix multiples qui abordent l’histoire du sport moderne, les valeurs du sport, les différentes formes de préjugés, de stéréotypes, de discriminations, de violences qui existent et l’importance de combattre et dénoncer ces discriminations et ces violences.

PARCOURS PÉDAGOGIQUE

L’expo-quiz® est conçue comme un parcours pédagogique au cours duquel le public est amené à découvrir le sujet en décryptant différents niveaux de lecture (dessins de presse, questions à choix multiples, encadrés et visuels ressources et/ou campagnes de communication). En suscitant la surprise et la curiosité tout au long du parcours, l’expo-quiz® est le prétexte d’échanges et de débats.